Rééducation Témoignages
Témoignage de praticien : Romain DOLIN, Masseur-Kinésithérapeute DE à Montpellier
18 novembre 2014
0
Romain DOLIN, Masseur-Kinésithérapeute DE à Montpellier

Romain DOLIN, Masseur-Kinésithérapeute DE à Montpellier

Pourquoi utilisez-vous des systèmes de Rehab-Gaming pour la rééducation de vos patients? Je suis toujours à l’affut de nouvelles techniques ou technologies qui pourraient améliorer la prise en charge de mes patients et les systèmes avec feedback développés par RM Ingénierie en sont un bon exemple. Ils permettent aux patients de mieux comprendre les mouvements demandés en soin, de mieux ressentir les bonnes ou mauvaises postures. L’informatisation de ces systèmes avec une base de données améliore le suivi des exercices en enregistrant la progression des patients, sans perdre de temps. Enfin, l’aspect ludique est essentiel pour apporter de la motivation dans les soins. Et c’est bien connu, sans motivation du patient, il n’y a pas de bon résultat !

Quels sont les plus-values des systèmes de Rehab-Gaming en rééducation par rapport à une rééducation classique? L’interactivité. Le patient ne répète plus les mouvements dans le vide ou avec son thérapeute.  Il évolue dans une réalité virtuelle avec un objectif (score ou autre) à atteindre. De plus, chez les sportifs ou les jeunes patients, il y a toujours un esprit de « compétition ». C’est à celui qui fera le meilleur résultat, qui sera le meilleur dans le jeu. A mon sens, c’est ce qui fait le succès grandissant des Serious Games.

Quels sont les impacts sur les résultats de vos patients? Il est difficile de donner des résultats chiffrés de progression sur une population « test » car je n’ai pas assez de recul dans ma pratique. Par contre, chaque patient voit ses progrès, son évolution dans le jeu alors qu’il n’a peut-être pas encore de résultat « fonctionnel ». Donc même s’il ne ressent pas encore de différence dans les activités quotidiennes, il reste motivé par ceux réalisés en environnement virtuel. C’est comme lorsque l’on réalise un bilan à mi-traitement, les résultats chiffrés de nos mesures analytiques montrent un progrès, mais sans forcément avoir un transfert dans le quotidien du patient. Cette mise en perspective de ses propres résultats permet de garder l’implication du patient dans sa rééducation.

Existe-t-il des inconvénients? Bien sûr il faut mettre des gardes fous…. Ces systèmes permettent de contrôler la réalisation de gestes en rééducation, de mouvements thérapeutiques. Il faut toujours vérifier la qualité d’exécution de ces mouvements, rester présent avec son patient. C’est une technique complémentaire de soin, elle ne se substitue pas aux mains du thérapeute qui savent bien mieux guider le patient dans le mouvement. Sur le plan purement technique, il faut avoir une certaine surface pour travailler dans de bonnes conditions avec ce genre de système, cela peut être un frein dans certains cabinets.

Quels sont les retours de vos patients? Comme tout nouvel outil qui n’est pas encore présent dans de nombreux cabinets, cela attire la curiosité des patients. Certains sont même septiques…. Puis une fois essayé, ils se prêtent au jeu et cela devient souvent une demande de leur part lors des séances suivantes !

Recommanderiez-vous l’utilisation des systèmes de Rehab-Gaming à vos collègues? Pourquoi? Oui cela va intéresser beaucoup de praticiens. Pour toutes les raisons que je viens d’évoquer bien sûr. Au final, c’est un système qui est novateur, attractif pour les patients et totalement dans l’esprit « Serious Games » qui se développe aujourd’hui. Il est possible de faire travailler les patients avec ou sans résistance, avec des mouvements variés et il y a toujours la possibilité de créer de nouveaux exercices, d’adapter ceux existant. Je pense que cela intéressera mes confrères qui intègrent des exercices dynamiques dans leur pratique. Cela concerne différents domaines dont la neurologie, la gériatrie et l’orthopédie bien sûr.

Avez-vous d’autres commentaires au sujet du Rehab-Gaming? J’attends avec impatience les évolutions à venir de ce type d’outils. Ils ouvrent de très belles perspectives, en particuliers dans ma pratique spécialisée en orthopédie et traumatologie du sport. On entre dans une réalité virtuelle pour la rééducation, un peu comme dans le monde d’internet il y a vingt ans. On voit bien aujourd’hui comment cela a bien changé notre quotidien…

About author

rehab

Eléments liés

Vous pouvez également regarder ces liens

Nouvelles pratiques : Utilisation des Serious Games en kinésithérapie

Pourquoi utilisez-vous des systèmes de Rehab-Gam...

En savoir plus

Kinect au service des kinésithérapeutes : présentation de Kinapsys

Pourquoi utilisez-vous des systèmes de Rehab-Gam...

En savoir plus

Des neurojeux pour stimuler le cerveau

Pourquoi utilisez-vous des systèmes de Rehab-Gam...

En savoir plus

There are 0 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *